Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

Le crédit étudiant, pour suivre ses études en toute sérénité

09Mar

À l’approche de la rentrée, le souci de presque tous les étudiants et parents c’est de pouvoir subvenir aux frais et dépenses liés aux études. Parce qu’en fait, même avec une aide parentale et des aides publiques (allocations, logements, bourses), il est souvent difficile de joindre les deux bouts quand on est étudiant. C’est justement pour cela que les organismes de prêt ont proposé des crédits spécifiques réservés aux étudiants. Vous voulez en savoir plus ? Alors, suivez-nous, on en parle.

Les caractéristiques du prêt étudiant

condition-obtention-crédit-étudiant

Si on devait définir ça simplement, le crédit étudiant est un prêt à la consommation accordé à un étudiant. Cette somme d’argent permettrait alors de financer des dépenses liées à la scolarité (frais de scolarité, dépenses quotidiennes, fournitures, etc.), ou même n’importe quelle dépense. Alors, il est tout à fait possible de ne donner aucun justificatif d’utilisation si l’étudiant le souhaite. Le montant d’emprunt dépend de plusieurs facteurs, mais il est compris entre 800 et 45000 euros. Mais certaines institutions bancaires peuvent octroyer jusqu’à 75000 euros.

Ce montant varie surtout en fonction des besoins de l’étudiant (coût de la formation, vie quotidienne, etc.), mais aussi de la rémunération attendue sur le marché. Alors, pour déterminer la somme à emprunter, vous devez considérer ce dernier critère et vous dire également que le remboursement se fera à partir de votre entrée dans la vie active, ce qui veut dire au moment où vos charges sont plus importantes que maintenant. En général, le taux est plus faible que celui des autres prêts. Il oscille entre 0,9% et 2%.

Les différents types de crédit

Il existe 2 types de prêts étudiants différenciés selon le mode de garantie. En fait, l’on sait que les étudiants n’ont pas de revenu fixe, régulier et suffisant pour le moment. Cependant, les banques ont besoin d’être rassurées. Alors pour cela, il faut soit désigner une caution, soit bénéficier d’une garantie de l’État.

Pour la première méthode, c’est-à-dire le prêt étudiant classique, il faut que l’étudiant désigne une personne en guise de caution. Généralement, c’est un parent, mais il peut s’agir d’un autre tiers également. Ainsi, les revenus et charges de cette personne doivent être pris en compte pour calculer le taux d’endettement. En fait, donner une caution signifie accepter de rembourser à la place de la personne en cas de défaillance. Quant au prêt garanti par l’État, il ne s’applique que pour un montant inférieur à 15000 euros. En cas de défaillance, l’État prend alors en charge les mensualités à hauteur de 70% par l’intermédiaire de BPI France. Ce type de prêt n’exige aucun cautionnement et il peut être accordé sans condition de ressources.

Les conditions d’obtention

obtenir-crédit-étudiant

On estime qu’en tant qu’étudiant, l’emprunteur ne peut remplir plusieurs critères. C’est pour cela que les conditions d’accès pour un prêt étudiant sont généralement souples. Cependant, il est important de respecter quelques conditions. D’abord, comme il s’agit d’un crédit s’adressant aux étudiants, pour pouvoir en bénéficier, il faut justifier de sa condition d’étudiant justement. L’emprunteur devra alors fournir un certificat de scolarité démontrant qu’il prépare un diplôme de l’enseignement supérieur français.

Par ailleurs, notez bien que ni la nature (BTS, grandes écoles, universités) ni la durée des études ne constituent des conditions d’éligibilité. Il faut juste que l’étudiant soit âgé de 18 à 30 ans. Mais s’il procède à un prêt garanti par l’État, il doit être âgé de moins de 28 ans à la date de conclusion du prêt. Dans ce cas, le jeune devra également avoir la nationalité française ou posséder la nationalité de l’un des États membres de l’Union Européenne. Sinon, justifier d’une résidence régulière ininterrompue d’au moins 5 ans en France peut également être valable.

Le remboursement du prêt

Pour le crédit étudiant, le remboursement se fait suivant deux phases différentes. La première phase est la franchise appelée aussi phase de différé. C’est la période où l’étudiant termine ses études. Pendant cette période, il peut opter soit pour la franchise partielle, soit pour la franchise totale. La franchise partielle nécessite le paiement des intérêts et des assurances. Quant à la franchise totale, l’étudiant ne paiera que les assurances. Cependant, la franchise partielle est plus avantageuse, car le système permet d’éviter que l’endettement augmente chaque année.

La deuxième phase du remboursement ne se fait qu’à la fin des études. C’est la phase d’amortissement. En fait, dès que le jeune entre dans la vie active, il doit payer le reste du crédit lui-même. La durée de la phase de différé est comprise entre 2 à 6 ans. Elle peut même aller jusqu’à 7 ans. Néanmoins, il faut savoir que tout cumulé, le prêt étudiant ne peut pas durer plus de 10 ans. Mais comme tout autre type de crédit, il peut être remboursé à tout moment par anticipation sans avoir à donner de raison ni de justificatif.